Isolation – Multicouche

0
image van avec multicouche
Seconde couche d'isolation : le multicouche et ses deux lames d'air

Pour la seconde couche d’isolation, après avoir installé une première avec du liège (voir article), c’est au tour du multicouche d’être mis à l’honneur. Mais avant de poursuivre, voilà une vidéo de son installation dans notre van.

Si tu ne l’as pas encore vu, cet article fait suite à un autre article qui donne une brève introduction sur l’isolation.

Pourquoi le multicouche ?

Image multicouche et tasseaux
Multicouche avec tasseaux pour les deux lames d’air.

Au début de notre réflexion nous pensions d’abord utiliser de la laine de bois car plus naturelle. Mais sa pose nous a semblé plus complexe (surtout pour tout recouvrir en évitant les ponts thermiques) et il nous voulions optimiser au mieux l’espace et donc minimiser l’épaisseur de l’isolation. Nous nous sommes alors dirigés vers le multicouche (aussi appelé isolant mince). Des exemples bien illustrés sur internet nous ont montré la marche à suivre ce qui nous a rassuré à l’époque où nous étions de grands débutants en bricolage.

Nous tenons à faire remarquer que son efficacité est beaucoup décriée sur internet dans le cadre d’une installation dans un van aménagé. Nous n’avons pas assez de points de comparaison pour donner un avis final sur notre installation, mais l’isolation totale (Liège + multicouche + parois contreplaqué ) est loin d’être inefficace. Grâce à elle et au lanterneau électrique qui nous donne une bonne aération, nous avons pu faire des grasses matinées jusqu’à midi en plein soleil l’été au sud de l’Espagne sans problème !

Matériel, Outils et Prix

Tasseaux

Image TasseauxNe faites pas comme nous, prenez des tasseaux de 2cm d’épaisseur non rabotés .. C’est moins cher et tout aussi efficace que les rabotés ! Dans les magasins type Castorama ou Leroy Merlin, on les trouve dans la partie extérieure du magasin. En tant que débutants, on ne le savait pas et on s’est fait avoir …

Prix : 50€ environ
(Castorama/Leroy Merlin en non raboté)
(Environ 70 centimes le mètre et on a du utiliser à peu près 70 mètres)

Vis et Rivets

Image visPas besoin de vis particulières, il faut qu’elles soient assez grandes pour traverser le tasseau de 2cm puis, pour celles qui iront se visser dans le renfort, qu’elles ne soient pas trop grandes pour traverser le renfort, et pour celles qui se logent dans les deux couches de tasseaux, qu’elles ne dépassent pas le deuxième tasseau. Résultat : une longueur de 3cm sera idéale !

Prenez en sur internet avant ! Ce sera moins chère qu’en magasin de bricolage (type castorama). Les modèles de vis auto-perforantes peuvent parfois éviter de pré-percer et pourront vous simplifier la vie ! Attention, le pré-perçage est conseillé dans tous les cas surtout sur les tasseaux qui peuvent se fendre facilement. Mais dans du contreplaqué par exemple pas besoin.

Pour les rivets, rien de spécial à prendre !

Prix Vis : 10-15 € (sur internet)
Prix Rivets : 10€ (sur internet)

Vis 30mm x500 à 11e (Manomano)
Rivets 40mm x500 à 10e (Manomano)

Multicouche

Image étiquette multicouche
Étiquette du multicouche que nous avons acheté

Nous on a choisi du multicouche 25 couches qu’on a trouvé à Castorama.

Résistance thermique affichée : R = 2,34 m²K/W. L’épaisseur une fois écrasée entre deux tasseaux reste très faible.

Prix : 156€ (2rouleaux de 15m²)

Multicouche 25 couches (Castorama)

Rq : il a l’air un peu plus chère sur le site de Castorama que ce que nous l’avons acheté. Peut-être y avait-il une promo, ou alors les prix ont changé, ou encore les prix affichés ne sont pas les bons …

Scotch isolant

Entre deux rouleaux installés de multicouche (qu’on fera se recouvrir de quelques centimètres), on fait les raccords avec du scotch adhésif en aluminium qui est conçu pour ça. On en a trouvé à Castorama mais il était assez chère (35e pour 2 rouleaux). On vous conseille donc de le prendre en ligne. (voir lien en dessous)

On a utilisé en tout 2 rouleaux de scotch.

Prix : 15€

Scotch en lot de 2 rouleaux à 15e (Manomano)

Outils

  • Scie Sauteuse (avec lame métal et lame bois)
  • Pince à riveter
  • Agrafeuse (et agrafes)

Pour plus d’infos sur nos outils (conseils, quoi prendre, retour d’expérience …), voir l’article qui concerne nos outils.

Prix total

Multicouche + Scotch + Tasseaux + Vis + Rivets : 245€

Installation

Le multicouche se pose avec des lames d’air (*) des deux côté de 2cm. De ce fait, on a fixé des tasseaux sur la tôle et le liège pour créer une surface sur laquelle on vient agrafer le multicouche. On vient ensuite remettre des tasseaux sur le multicouche, qui serviront de support pour la paroi qui emprisonnera donc la seconde lame d’air. Voyons en détail ce que cela donne.

Premiers tasseaux

Comme ces tasseaux seront la base de ce qui tiendra les murs, on veut qu’ils soient bien fixés, on décide donc de les visser (et pas de les coller !). Pour ne pas faire de trou dans la tôle extérieur du van, on est obligé de visser dans les renforts.

Image tasseaux angle entre mur et plafond
Au niveau de l’angle droit entre plafond et mur, on met les tasseaux dans le sens de la longueur sur les renforts !

Conseil de bricoleur

(Merci au papa de Nicolas !)
Pour ne pas fendre le bois et pour que le tasseau vienne bien s’appuyer contre la tôle du renfort, on perce un trou dans le tasseau de la taille du diamètre extérieur du filetage de la vis utilisée, la vis rentre donc sans tourner dans le tasseau. Ensuite pour que ça puisse rentrer dans le métal, on pré-perce aussi le renfort mais cette fois de la taille du diamètre intérieur du filetage de la vis utilisée.

On aurait pu faire plus simple en mettant directement de longs tasseaux sur toute la longueur du mur, mais au milieu se trouve un assez gros renfort ce qui fait que cette solution n’est pas optimale. En effet en mettant nos tasseaux comme sur les photos, on gagne 2cm d’épaisseur des deux côtés du mur, car le multicouche vient s’appuyer contre les tasseaux et le gros renfort directement. Et 4cm de gagné quand on veut mettre un lit en largeur avec Nicolas qui fait 1m85, ça compte beaucoup !!

Sur les murs, on met des tasseaux sur les petits renforts, mais pour le gros renfort du milieu, on les place sur les côtés.

 

Au plafond : plats en métal

Au plafond, c’est un peu plus compliqué. Comme on ne veut pas perdre en hauteur sous plafond, on veut coller les tasseaux contre la paroi, mais comment les fixer alors puisqu’ils ne s’appuient pas sur un renfort ? Pour remédier à ce problème, on installe des plats en métal, qui viendront se fixer sur les renforts et on fixera les tasseaux en bois sur ces plats.

Pour fixer les plats aux renforts, deux solutions :

  • Rivets : solution la plus solide mais plus difficile à mettre en place, nous avons opté pour cette solution. Il faut faire un trou de la taille du rivet, le placer puis le fixer à l’aide d’une riveteuse. Pour cela, il faudra avoir de la force ! Nicolas a eu bien du mal mais en est venu à bout, Marion n’aurait pas pu le faire seule …
  • Vis (+ rondelle) : moins solide mais plus rapide à faire et pas besoin de force.

Comment choisir entre vis et rivet ?

Si vous ne pensez pas mettre de meubles hauts qui seraient retenus par le plafond, on pense que c’est mieux de faire au plus simple et de choisir les vis! Nous à ce moment là de l’aménagement on ne savait pas encore, donc on a choisi les rivets.

Ensuite, une fois que les plats sont fixés, pour que les tasseaux et le plat forment une même surface, on taille un peu le tasseau sur le bout de l’épaisseur du plat (à peu près). Nous on l’a fait avec scie sauteuse et lime à bois !

Image tasseaux et plats
On vis les plats dans les tasseaux !

Au fond du van au niveau du plafond, on a mis des tasseaux sur la largeur et des équerres au lieu des plats !

Image équerres plafond fond du van
Au fond du van sur le plafond, on utilise des équerres vissées dans le bois au lieu des plats en métal.

Multicouche

Maintenant que les premiers tasseaux sont installés, cela donne une surface sur laquelle on peut fixer le multicouche. Pour cela, on va agrafer celui-ci dans le bois des tasseaux disposés. La tâche est plutôt facile et se passe rapidement sans problème ! Au sol, on agrafe aussi le multicouche au plancher.

Image multicouche agrafes
Nico et le papi de Marion agrafent le multicouche au premiers tasseaux.

Au niveau du passage de roue, on découpe pour faire en sorte que le multicouche se plaque bien sur les côtés, puis on rajoutera un morceau pour bien le fermer. Ici on ne mettra donc pas de tasseau pour faire de vide d’air entre la tôle et le multicouche, parce que c’était un peu plus compliqué et que ça nous faisait un peu perdre de l’espace.

Pour bien fermer proprement, on jointe ensemble les rouleaux de multicouche avec du scotch spécial isolant, et on fait pareil avec le plancher pour la liaison au sol.

Deuxièmes tasseaux

Le multicouche est posé, le van a maintenant l’air d’un vaisseau spatial ! Pour faire la seconde lame d’air, rebelote avec une deuxième couche de tasseaux vissés dans les premiers tasseaux en venant prendre en sandwich le multicouche.

Image tasseaux sur multicouche
Nico fixe les seconds tasseaux. Les vis viennent se loger dans les 2 tasseaux qui prennent le multicouche en sandwich.

Là aussi, même technique que pour les premiers, on pré-perce le tasseau (celui qu’on est entrain de fixer) au diamètre extérieur du filetage de la vis et on perce dans le tasseau sous le multicouche au diamètre intérieur du filetage de la vis. Il faut bien appuyer le multicouche en perçant car souvent il s’enroule autour de l’embout.

Au fond du van sur les murs, on met un tasseau vertical qui servira aussi de support pour fixer les tasseaux horizontaux grâce à un plat en métal.

Image tasseaux fond du van.
Fixation des tasseaux horizontaux du mur au fond du van. (A droite on peut voir une des 2 portes du fond !)

Au dessus de la porte latérale, on a fixer deux tasseaux horizontaux qui prennent en sandwich le multicouche.

Image tasseau porte latérale
On peut voir ici le 2ième tasseau sur le multicouche (fixé sur le premier tasseau).

Conseil de bricoleur

Pour les tasseaux sur le multicouche, au fond du van on en a mit un verticale. Mais la paroi du van étant courbée, le tasseau entier allait se casser si on le poussait contre le bord. La technique  a donc été de faire des entailles régulières d’un côté du tasseau pour le rendre plus souple avant de le poser.

Au plafond, si vous comptez mettre du lambris, pensez à comment vous voulez le mettre (en longueur ou en largeur). En effet on a du inverser ensuite le sens de tout les tasseaux du plafond pour les mettre dans le sens de la largeur, pour pouvoir disposer le lambris en longueur ! .

Image plafond tasseaux
Au plafond, attention au sens pour les tasseaux si vous voulez mettre du lambris !

Remarques finales

  • On nous a beaucoup fait remarquer que le liège n’était pas sur les renforts et que cela créait des ponts thermiques. C’est parce que les photos ici ne reflètent pas l’état final du liège installé. On vous renvoie vers la fin de l’article sur le liège pour voir cet état final, où même si il reste quelques trous, la plupart des renforts sont bien couverts par le liège.
  • Le scotch isolant pour multicouche peut s’avérer un peu coûteux dans les magasins de bricolage … Mieux vaut le commander avant.
  • Pensez à marquer où sont situés les tasseaux sous le multicouche, ça peut être pratique en cas d’oubli .. 😉
  • Au plafond pour les deuxièmes tasseaux, pensez à les mettre dans le bon sens si vous voulez mettre du lambris !

D’autres exemples

Laisser un commentaire