Italie – De Naples vers Bari

0
Photo Matera 1
La nuit tombe sur Matera !

Après un début d’année tumultueux avec un cambriolage mais aussi une super rencontre sur la route (voir article précédent), on continue la route au sud de l’Italie.

Visite de Naples et de petits villages comme Matera ou Alberobello, une route magnifique au sud de Positano, encore quelques galères avec le gaz et notre arrivée sur la côte Adriatique, voilà ce qui vous attend dans ce nouvel article en italie !

Naples

Notre ami Tony avait rendez-vous dans quelque temps sur Naples et prévoyait donc de rester un peu plus longtemps sur notre jolie plage. De notre côté il nous fallait reprendre la route pour ne pas avoir à se presser pour rejoindre les pistes de ski quelques semaines plus tard. C’est donc avec un peu de tristesse que nous avons fait nos adieux à Tony avec qui nous aurions beaucoup aimé prolonger le voyage !⠀

Nous nous sommes donc rendu à Naples. La première chose à savoir ici, c’est que les vols sur les campings car sont très courants. Sur l’application Park4Night, de nombreux lieux contiennent des commentaires relatant des mésaventures de ce type. Pour être serein, on décide d’aller dans une aire de camping car payante à 20€, un peu au sud de Naples (Portici, 58 Via Dalbono, il faut s’approcher du portail même s’il semble fermé !). On pourra aussi profiter de leur douche, d’électricité et de remplir nos réserves d’eau, ce qui n’est pas plus mal ! Le lendemain, on part visiter la ville en prenant le train, qui nous coûte seulement 6€40 pour nous deux aller-retour.

Comme vous le savez peut-être nous ne sommes pas de grands adeptes des visites de ville. Pour tout vous dire, ce que nous avons le plus retenu de celle-ci fut la vue absolument splendide sur le Vésuve qu’il y a depuis son port. Autrement, la ville est très resserrée : les rues sont petites et les bâtiments s’entassent les uns sur les autres. Il n’est ainsi pas rare de croiser un bout d’église ou monument écrasé entre des gros bâtiments de logement par exemple.

Une autre chose qui a retenu notre attention ce sont les pizzas très particulières caractérisées par une pâte très épaisse et frite. Un délice !

Entre mer et montagne à Positano

Après Naples, on a hésité à faire le Vésuve mais finalement on a préféré continuer plus au sud. On regrette un peu, il y a quelques spots avec vue incroyable pour y mettre le van. Par contre l’accès y est payant.

On se dirige donc vers Positano, un petit village italien accroché à flanc de falaise sur la côte amalfitaine au sud de Naples. Là-bas, rien de spécial à visiter excepté le paysage magnifique et le village qui est très joli et que l’on a admiré depuis une route en face.

La route, bien qu’un peu étroite et tout en lacets, serpente sur la côte escarpée qui donne sur la mer en contrebas.

On dirait pas, mais cela prend un sacré temps de la faire en entier toute cette route le long de la côte. On s’est ainsi arrêté deux nuits sur le bord de la route (seuls endroits possibles ici). La vue est superbe ! Heureusement il n’y pas trop de voitures qui passent sur la route en cette saison, et puis notre van est assez bien isolé du bruit grâce au liège ! Seul bémol, le temps qui oscille entre nuages et pluie.

Premières neiges

Après être sorties de ces petites routes qui donnaient mal au ventre pour le copilote s’il avait le malheur de s’attarder sur autre chose que la route, nous traçons en direction de Matera.

Sur la route, nous sommes surpris car de la neige s’amoncelle sur le bord des routes. On a un petit coup de peur car nous sommes partis sans chaîne et sans pneu neige. Ayant un peu peur de se retrouver dans une mauvaise situation, on s’arrête au premier garage et coup de chance, le gars s’occupe d’aller nous chercher des chaînes pour utilitaire !

Oui parce qu’il faut le savoir, vu qu’on a un gros véhicule, les chaînes classiques pour véhicule normaux ne suffisent pas et peuvent facilement casser. En regardant les prix sur internet, celles qu’on a eu au garage (~100€) ne sont pas si chères au final !

Visite de Matera

Après un peu de temps à partir d’un spot trouvé pour la nuit au bord d’un lac, et le temps de se garer, on est déjà en début d’après-mid. Comme c’est l’hiver, il fait nuit à 17h, il ne faut donc pas traîner.

Matera a été un gros coup de cœur du sud de l’Italie pour nous. La disposition de ses rues est assez originale et l’architecture des bâtiments est particulière, et le tout donne un côté charmant et « vrai » à cet endroit. Vrai dans le sens où on a pas l’impression d’être dans un lieu tourné pour être touristique, malgré qu’il soit très fréquenté en haute saison.

A l’intérieur on trouve ce qu’on appelle des Sassi, ce sont des quartiers constitués d’habitations troglodytes sculptées à flanc de montagne. Il paraît que de nombreux films ont été tournés ici.

A la fin de la visite, on partira se garer pour la nuit sur la colline d’en face, qui donne un super point de vue sur la ville et la vallée qu’elle surplombe.

Visite d’Alberobello

Une chose que l’on avait beaucoup retrouvé dans nos recherches internet sur la région des Pouilles c’était la fameuse ville d’Alberobello. On peu y trouver des « trullis », des maisons en pierre blanchies à la chaux aux toits coniques. Alors ni une ni deux, le lendemain de notre visite de Matera nous nous rendons là-bas.

Arrivés sur place nous sommes finalement un peu déçus par ce que nous découvrons. On a un peu la sensation d’être dans un village de Disneyland, avec une thématique et un enchaînement de magasins pour les touristes. Pas vraiment l’impression que quelqu’un y habite réellement et ça nous dérange un peu dans l’idée, nous sentant dans quelque chose de plus « faux » pour donner une comparaison avec Matera.

Même si probablement qu’à l’origine cette ville devait n’être « qu’une ville normale », on dirait, un peu comme le mont Saint-Michel en France, qu’elle a laissée place à une pièce de théâtre grandeur nature.⠀
Notre jugement a peut-être été altéré par le mauvais temps et les rues désertes mais nous vous le retranscrivons comme nous l’avons ressenti à ce moment là.

Grottes ratées et bouteille de gaz vide

Nous repartons ensuite en direction de Bari. Mais sur la route, nous allons essuyer quelques désagréments.

Sur notre carte, on voit une grotte (Castellana Grotte) très jolie apparemment qui se trouve sur le chemin. Nous nous y arrêtons donc, mais en y allant le dernier départ de visite est déjà passé et il nous faudrait attendre le lendemain pour visiter. Comme on a envie d’avancer, on loupera donc cette visite malheureusement !

Suite à ça, on arrive à court de gaz. Arf ! Si vous avez lu notre article en Toscane, vous devez savoir que trouver une bouteille de gaz en Italie n’est pas chose facile. Comme on a l’espace que pour une seule bouteille, on peut difficile prévoir la fin d’une bouteille …

Nous partons donc vers un magasin d’électroménager dans le centre de la petite ville de Castellana Grotte (même nom que la grotte donc !). Pas de chance, c’est jour spécial avec un énorme marché et des étales partout. Avec notre gros fourgon, on avance difficilement dans des bouchons et des rues étroite. On arrive à un premier magasin qui nous dit qu’il n’a pas de bouteille mais nous redirige vers un autre magasin. C’est parti pour retraverser la ville ! On se retrouve même un moment coincé en essayant de tourner à un endroit où notre fourgon ne peut visiblement pas (les voitures étant entassés sur les trottoirs !).

Bref, au final on trouve par chance une place en double file correcte. On se dépêche donc d’aller au magasin (Rizzi Elettrodomestici), qui nous propose une bouteille plutôt chère (celles moins chères sont trop grandes pour notre emplacement de bouteille). Bon on en a marre et on peut pas trop faire les difficiles … On repart quand même content que ces moments stressants soient terminés !

Polignaro a Mare et route le long de la côte

Rien de mieux qu’une petite balade le long de la côte pour se changer les idées et respirer le grand air ! Garés sur un parking, on marche donc le long de la mer jusqu’à Polignaro a Mare, petite ville au sud de Bari très mignonne !

Il y a beaucoup de vent et l’eau s’abat contre les rochers que surplombe la ville, donnant à la mer une impression de puissance. Par chance, il fait beau et on passera un bon moment à nous promener !

Visite de Bari

Nous finissons cet article par la visite de Bari. Après un moment à essayer de trouver une place, on en trouve finalement une proche du centre ville. Seulement en essayant de payer au niveau du parcmètre, cela semble gratuit mais un local nous indique que c’est un parking réservés aux locaux aujourd’hui. Bon comme on a un peu la flemme de retrouver une autre place, on décide de laisser le van là.

On part alors manger dans un restaurant un peu chère, puis nous marcherons rapidement dans les rues de la ville, sans trop nous y attarder, ayant peur de prendre une amende dû à notre stationnement.

Après cette courte visite de la ville, nous partirons vers le nord en suivant la côte Est de l’Italie cette fois., que nous raconterons dans les prochaines articles !

Laisser un commentaire