Italie – Villes et Nature en Toscane

0
Image Principale

La Toscane est une région connue de l’Italie, pour sa nature magnifique, son vin, et ses villes d’Art. Florence en est la capitale, mais on y trouve aussi Pise et sa tour penchée. Au sud, il y a des vieux villages qui ont gardés tout leur charme mais aussi des coins en pleine nature avec sources d’eau chaude.

Outre ses beaux paysages, cette région nous exposera à nos premières galères : le manque d’électricité et la fin de notre bouteille de gaz !



Pise

Après la dernière visite aux Cinque Terre sous un soleil radieux, nous arrivons à Pise sous la pluie. On connait tous la célèbre tour penchée de la ville, et on ne pouvait pas passer à côté sans y faire un tour pour la voir de nos propres yeux, en trouvant un créneau où il ne pleut pas.

Elle est située sur une grande place avec 2 autres grands monuments, et son inclinaison est assez impressionnante. On croirait vraiment qu’elle peut tomber à tout moment ! Bon mis à part cette place, rien de spécial à voir et on en fait vite le tour.

A court d’électricité

Déjà que les panneaux solaires ne fonctionnent pas tant que ça hiver, sous la pluie encore moins. Quand on reste un peu au même endroit dans ces conditions on consomme vite l’énergie de nos batteries.

On décide donc d’aller à une aire de camping car pour recharger les batteries à partir du 220V mais en arrivant là-bas nous constatons des prises inhabituelles. Nous pensons d’abord que c’est le standard des prises italiennes, mais après avoir acheté un convertisseur vers prise française dans un magasin proche, on constate que ce n’est pas ça !

En Europe il existe une norme pour les prises de Camping et Aire de camping car, et ça nous ne le savions pas. Ces prises se trouvent un peu partout : sur les aires camping cars, dans les campings, … et on peut s’y connecter avec ce type d’adaptateur, que l’on peut trouver sur internet ou dans des magasins camping car.

Après négociation nous partons de l’aire où nous sommes installés depuis 2/3h sans payer, car cela nous sert à rien de rester si nous n’avons pas accès à l’électricité. En partant, sous l’énervement nous oublierons de ranger le fil (que nous avions essayé de brancher), qui traînera à l’arrière du camion quand nous roulerons et finira par s’arracher : et une rallonge en moins une !

Nous irons finalement dans un coin en bord de ville, en laissant le moteur allumé pour charger les batteries (on aime pas trop ça, les locaux peuvent trouver ça bizarre, puis ça pollue et consomme de l’essence à force).

A la recherche du raccord pour prise camping

Nous partons donc de Pise direction Florence, avec en tête de trouver ce fameux raccord pour pouvoir nous connecter à l’électricité dans les campings et aire de camping car.

Après un arrêt dans la campagne Toscane, nous trouverons nous bonheur dans un magasin d’accessoires camping car : mission réussie !

Ni une, ni deux, nous nous arrêtons dans une aire de camping car dans l’agglomération de Florence pour tester notre nouveau raccord : ça marche !

A court de Gaz

Après l’électricité, c’est au tour du Gaz de venir à manquer. Il faut dire qu’il commence à faire froid, et nous utilisons de plus en plus notre chauffage. En plus, la bouteille que l’on a nous dure depuis notre premier départ cet été vers l’Espagne et le Portugal.

Arrivés à Florence donc, plus de gaz. Nous pensions alors en trouver comme en France aux pompes à essence, mais ce serait trop facile ! Non en Italie elles sont plutôt difficiles à trouver, souvent dans des petits magasins d’électroménager, en centre ville, dans les petites ruelles et cette fois-ci un jour de marché (bonjour pour y accéder avec le van !).

Une fois passée la galère pour trouver le fameux magasin (en demandant à des commerçants italiens dans la ville), il faut ensuite s’assurer qu’elle passe dans l’espace que nous avons prévu pour dans le van. Heureusement le commerçant super sympa avec qui nous essayons de parler un mix d’anglais/français/italien en trouve une petite qui passe mais pas très large, elle ne durera surement pas pour tout l’Italie mais c’est déjà ça !

Enfin, au niveau du raccord de la bouteille de gaz vers notre système, là encore les normes sont différentes selon les pays et nous ne l’avions pas prévu. Le commerçant nous fabriquera une solution qui pourra marcher en Italie en coupant notre lyre et en y mettant une tétine qui elle se visse bien sur les bouteilles italiennes, ouf !!

Remarque : après l’Italie, on est repassé un peu en France à Grenoble avant de repartir dans l’Est. On en a profité pour commander une bouteille GPL (sur ce site). C’est un certain coût, mais on peut remplir facilement la bouteille à la pompe à essence, pour pas cher, et dans tous les pays d’Europe sans se casser la tête ! (La bouteille est vendu avec tous les raccords qu’il faut pour l’Europe). En faisant le calcul, c’est très vite rentabilisé !

Florence

Les batteries à nouveau pleine, nous partons dans le centre ville de Florence pour visiter la ville. Le temps alterne toujours entre ciel grisâtre et pluie, mais la visite sera quand même très plaisante !

La « Santa Maria del Fiore », la grande cathédrale de Florence, domine la ville par sa taille imposante. Les nombreux chefs-d’oeuvre d’autrefois que l’on peut voir en parcourant les rues font de Florence une ville splendide et très artistique.

On a pu notamment rentrer dans le « Palazzo Vecchio » et écouter une chorale de Noël dans une pièce avec une hauteur sous plafond impressionnante.

Florence possède aussi un grand nombre de statues, dont nombreuses sont célèbres dans nos livres d’histoire. On a été étonné d’en retrouver plusieurs à la Loggia des Lanzi !

Nous avons traversé le « Ponte Vecchio », pont de la ville en partie habité et très fréquenté avec ses nombreuses bijouteries de luxe.

Enfin, on est monté sur les hauteurs à la place Michelangelo, qui domine Florence et donc avec une superbe vue. A côté, on est également passé à la basilique « San Miniato Al Monte » tout en marbre qui vaut le détour !

San Gimignano

Après Florence, on repart vers le sud en traversant la toscane avec plusieurs coins à visiter.

Le premier lieu est San Gimignano, un petit village au sud de Florence. Outre son vieux centre historique très bien conservé avec tous ses bâtiments fait de pierre, il a la particularité de posséder de nombreuses tours que l’on peut voir au loin.

Au cours de notre promenade dans le vieux centre ville, nous tombons dans une maison sur une maquette géante d’une reconstitution de la ville de l’époque, super bien réalisée ! Plus loin dans une vitrine, une sculpture de buste féminin en métal nous fascine.

Enfin avant de repartir, nous mangerons dans un petit restaurant très sympa, avec de bonnes lasagnes italiennes et une bouteille de vin rouge.

Termes de Petriolo

Nous nous enfonçons ensuite dans la campagne vers les sources d’eau chaude de Petriolo. Après les visites de toutes ces villes italiennes, c’est un retour dans la nature appréciable, dans un super cadre !

Les premiers bassins sur lesquels nous tombons sont pleins à craquer (on est dimanche d’un côté !), et nous n’avons pas trop envie de nous coller à des inconnus, donc nous préférons partir nous promener le long de la rivière, et surprise nous tombons sur d’autres bassins cette fois avec de la place !

Nous ferons la rencontre d’un couple de nomades Allemand/Italien qui possèdent un gros camion et qui sont là depuis une semaine à profiter des bains. Nous passerons ainsi tout le temps de la baignade à discuter au chaud jusqu’à la tombée de la nuit !

Electricité gratuite et rencontre de Giulio et Vici

En s’arrêtant à une aire gratuite de camping car trouvé sur #park4night, avec électricité et eau à disposition gratuitement (Grazie Mille Italia !), nous faisons la jolie rencontre d’un couple : Giulio & Vici et leur 2 enfants. Ce fut une magnifique journée et nous avons vraiment apprécié discuter avec eux, nous raconter nos vies, nos expériences.

Le soir, le manque de lumière et le froid nous oblige à nous mettre à l’intérieur. Grâce à notre lit convertible qui se change en table et canapés, on a pu inviter Giulio à boire une bière ou deux. Ce fut la première fois que pendant le voyage, un invité est venu partagé une soirée avec nous dans le van, et c’était vraiment sympa !

Peut-être les reverrons-nous lors d’un passage à Berlin, on espère en tout cas ! Retrouvez les aventures de cette petite famille sur instagram et sur leur blog !

Sources de Saturnia le jour de Noël

Le réveillon de Noël aura été un peu particulier cette année. Le 24 décembre notre route nous amène aux sources d’eau chaude naturelles de Saturnia, en Toscane. Plutôt atypique d’aller se baigner un jour de Noel, mais pas déplaisant !

Apparemment on était pas les seuls à avoir eu la même idée, l’endroit été bien rempli. D’un côté, quoi de mieux que de se prélasser dans un bon bain chaud en plein hiver, le tout gratuitement ? 

Le soir, nous irons nous poser au bord du lac de Bolsena, avec au programme un très bon plat et une bonne bouteille de vin rouge ! Au menu : tartare de saumon et Boeuf Wellington . C’était délicieux !

Ce sera notre première période de fête passée loin de nos familles et amis. Ça fait un peu bizarre, mais heureusement nous sommes tous les deux pour passer ces moments en amoureux.

Pensée de voyage : l’hiver dans le van

Voyager en décembre n’est pas la meilleur période pour un Road Trip. Pour le moment, il ne fait pas trop froid donc côté température on a plutôt de la chance (et si il fait un peu froid, on peut compter sur notre chauffage !).

Par contre, les jours sont très courts … Dès 17h, il fait bien nuit et ça arrive très vite ! Il faudrait donc se lever plus tôt, mais pas facile quand on a prit l’habitude de s’endormir tard … Ainsi on essaye de se re-décaler pour profiter du soleil mais sans grand succès. Les « mauvaises » habitudes reviennent vite au galop !

Autre difficulté : la météo. Quand le temps alterne entre temps gris et pluie, à force ça atteint le moral, et on a du mal à se motiver à sortir. On a vécut un peu ça au niveau de Pise et Florence, et on a passé quelques jours sans arriver à se motiver et à rester dans le van toute la journée.

Conclusion : pas facile tous les jours, mais heureusement le van est assez confortable et la mauvaise météo ne dure pas éternellement. Revoir le ciel bleu est un pur bonheur !

Laisser un commentaire